Puis-je rester à charge de mes parents ?

OUI, à 3 conditions :

1. Faire partie du ménage.

C’est-à-dire être domicilié chez ton/tes parent(s)et qu’il(s) assure(nt) ta charge de manière exclusive et principale. Par contre, si tu as créé un ménage distinct de tes parents durant tes études (tu t’es mis en cohabitation commune avec une autre personne), tu n’es plus à charge de tes parents. Pour être à charge de tes parents pour l’année des revenus 2018, tu dois faire partie de leur ménage au 1er janvier 2019.

2. Ne pas percevoir des rémunérations qui constituent des charges professionnelles pour tes parents. Par exemple, tu aides tes parents durant les vacances dans la boucherie familiale. Le salaire que tu perçois constitue une charge professionnelle pour tes parents. Tu ne peux alors plus être considéré comme étant à leur charge.

3. Pour les revenus 2017 (exercice d’imposition 2018) :

Ne sont pas pris en compte dans les revenus de tous les étudiants quelle que soit leur situation familiale : les rémunérations perçues par l’étudiant, à concurrence de 2660 € brut par an, uniquement dans le cadre d’un contrat d’occupation étudiant.

Les plafonds de rémunération maximum sont :

  • 3200 € net s’il est à charge des deux parents (si ses parents sont fiscalement considérés comme conjoints mariés ou cohabitants légaux).
  • 4620 € net s’il est à charge d’un(e) isolé(e) (célibataire même s’ils vivent en ménage avec une autre personne ; les jeunes mariés pour l’année de leur mariage ; les conjoints pour l’année de la dissolution du mariage suite à un divorce ou une séparation de corps ; les conjoints séparés de fait tout au long de l’année - à partir de l’année qui suit celle de la séparation).

Si une pension alimentaire est versée, elle est considérée comme un revenu pour l’étudiant à charge d’un isolé, il faut donc l’additionner à ses autres revenus. Cependant, les premiers 3200 € net ne sont pas à prendre en compte dans le calcul.

  • 5860 € net si l’enfant est atteint d’un handicap d’au moins 66% à charge d’un(e) isolé(e). 

L’étudiant qui dépasse ces montants ne sera plus considéré comme étant à charge fiscalement des parents (le montant de leurs impôts sera plus élevé) mais il ne paiera aucun impôt tant qu’il ne gagne pas plus de 7570 € net.

Si l’étudiant vit seul, pour ne pas payer d’impôts, les conditions suivantes doivent être remplies : 
Si ses revenus se situent en-dessous de 7570 € net, il ne paiera aucun impôt.

Rappel : Si une pension alimentaire est versée, elle est considérée comme un revenu pour l’étudiant à charge d’un isolé, il faut donc l’additionner à ses autres revenus. Cependant, les premiers 3200 € ne sont pas à prendre en compte dans le calcul.

Rester au courant à propos de jobetudiant.be?

Inscrivez-vous à notre newsletter !