Dois-je signer un contrat?

OUI ! C’est très important et obligatoire !

En tant que jobiste, tu dois toujours signer un contrat, au plus tard au moment où tu commences à travailler. Le contrat doit être rédigé en 2 exemplaires: un pour l’employeur et un pour toi-même. Quand tu commences à travailler, outre un contrat de travail écrit, tu dois recevoir le règlement de travail de ton entreprise.

Quels sont les éléments qui doivent figurer sur le contrat? 

  • Ton nom, ton adresse, ta date de naissance.
  • Le nom, l’adresse de l'entreprise.
  • La date de début et de fin d’exécution du contrat.
  • Le lieu d’exécution du contrat.
  • Une brève description de la fonction à exercer (le travail que tu devras effectuer en tant que jobiste).
  • La durée hebdomadaire de travail et l'horaire.
  • Le commencement et la fin de la journée ordinaire, le moment et la durée des pauses et les jours d’arrêt régulier de travail.
  • La rémunération et les éventuels avantages.
  • La date du paiement de la rémunération.
  • L’applicabilité de la Loi du 12 avril 1965 concernant la protection de la rémunération
  • des travailleurs.
  • La commission paritaire compétente, à savoir le secteur dans lequel tu es occupé comme étudiant.
  • L’adresse et le numéro de téléphone du service médical de l’entreprise.
  • L’endroit où se trouve la boîte de secours, le nom de la personne désignée pour donner les premiers soins ainsi que l’endroit et la façon dont on peut l’atteindre.
  • Le cas échéant, les noms et les possibilités de contact des représentants des travailleurs, du Conseil d’Entreprise et/ou du Comité pour la Prévention et la Protection au Travail.
  • L’adresse et le numéro de téléphone de l’Inspection des lois sociales du districtdans lequel tu es engagé.

Est-ce que je peux travailler au noir? 

NON ! C’est absolument interdit !
De nombreux employeurs offrent pourtant des jobs «au noir». Ceux-ci semblent rémunérateurs à première vue. Les éventuels avantages ne contrebalancent toutefois pas les nombreux dangers liés au travail au noir.

En travaillant au noir :

  • Tu n’es pas inscrit au registre du personnel.
  • Tu n’as pas de contrat.
  • Tu n’a aucune preuve juridique du travail presté chez cet employeur (exemple : si ton employeur ne te paie pas, tu n’as aucun recours contre lui !).
  • Tu n'es pas assuré contre les accidents de travail. En cas d’accident de travail, tous les frais seront à ta charge.
  • Travailler au noir signifie que ton salaire ne fait pas l’objet de versement d’impôts ou de cotisations à l'ONSS.

Rester au courant à propos de jobetudiant.be?

Inscrivez-vous à notre newsletter !